top of page

De Thessalonique à Volos : une semaine de road trip au nord de la Grèce


Panorama sur les Météores en Grèce

 

Le Péloponnèse et les îles des Cyclades n'ont plus de secret pour vous ? Vous êtes à la recherche de nouveaux horizons alliant douceur méditerranéenne et richesse culturelle ? Pourquoi alors ne pas vous laisser tenter par la beauté sauvage du nord de la Grèce 😉 !?


C'est une région qui saura répondre à vos attentes tant elle regorge de diversité naturelle et de trésors historiques ! S'étendant depuis les côtes de la mer Égée à l'est jusqu'aux massifs montagneux du Pinde à l'ouest, elle abrite notamment Thessalonique – deuxième plus grande ville du pays – qui brille par son dynamisme urbain et sa riche histoire. C'est aussi la terre des Météores – classés au patrimoine mondial de l'UNESCO – célèbres pour leurs monastères perchés sur des pics rocheux !


Pendant une semaine, nous avons sillonné les routes de la contrée 🚗, partant de Thessalonique jusqu'aux vestiges antiques de Delphes, en passant par le Mont Olympe, ou encore les paisibles rives de Volos et du golfe Pagasétique. Nous faisons le point dans cet article sur notre itinéraire et nos plus belles découvertes 🤩.

 

Sommaire



Le Golfe Pagasétique vu depuis le village de Makrinitsa

Infos pratiques


Langue : Le grec (était-il besoin de le préciser ? 😛). Dans les zones touristiques, l'anglais est compris et parlé... Mais justement le nord de la Grèce n'est pas très touristique ! On arrive quand même à se débrouiller. L'idéal est d'apprendre quelques mots de base en grec ; cela sera très apprécié !


Argent : La devise est l'euro (oui, on sait jamais 😋). Les cartes de crédit sont globalement acceptées partout (restaurants, hôtels, magasins, etc...). Cela vaut cependant le coup d'avoir un peu d'argent liquide sur soi (surtout dans les coins reculés).


Formalités administratives : Si vous êtes citoyen de l'Union européenne, vous n'avez pas besoin de visa pour entrer en Grèce pour un séjour touristique (inférieur à 3 mois). Le passeport n'est pas nécessaire, la carte d'identité est suffisante.

▷ Pour toute information complémentaire, n'hésitez pas à vérifier diplomatie.gouv.


Santé : Pas de risque sanitaire particulier à signaler. Aucune vaccination n'est requise pour voyager en Grèce (les autorités recommandent d'être à jour sur les habituels DTP et ROR). Pour pouvoir être pris en charge par la Sécurité Sociale en cas de maladie sur place, n'oubliez pas de faire votre carte européenne d'assurance maladie au préalable.


Sécurité : La Grèce est un pays sûr pour les voyageurs (zone classée vigilance "normale" par le gouvernement, maj octobre 2023). Il est toujours conseillé de prendre des précautions, notamment pour vos effets personnels – une recrudescence de vol à la tire ayant été constatée.


Prise électrique : La Grèce utilise des prises de type C et F (deux broches rondes), avec une tension de 220-240 volts : pas de soucis, c'est ce que l'on a aussi en France 😉.



Que faire dans le nord de la Grèce ? Les incontournables


Nous dressons notre traditionnelle liste des sites dits "à ne pas manquer" 😉. Attention, elle n'est pas exhaustive et n'engage que nous 😛 ! Il n'est pas du tout obligatoire d'essayer de tout faire en une fois ; nous même nous n'avons fait qu'une moitié de cette liste ! Ce sera l'occasion de revenir une prochaine fois !!


Le monastère d'Agios Stefanos dans les Météores
Le monastère d'Agios Stefanos dans les Météores

  • Thessalonique : La deuxième plus grande ville de Grèce offre une combinaison unique de culture, d'histoire et de vie nocturne animée ! Ne manquez pas la Tour Blanche, le musée archéologique ou encore la vieille ville (Ano Poli).

  • Les Météores : Ces formations rocheuses spectaculaires sont couronnées de monastères sur leurs sommets 🤩. Classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, elles offrent des vues panoramiques sur la chaîne du Pinde.

  • Le Mont Olympe : C'est le point culminant de la Grèce ! Connu pour être la demeure légendaire des dieux de la mythologie grecque, c'est un endroit idéal pour la randonnée 😉.

  • La Péninsule de Chalcidique : Située au sud-est de Théssalonique, la péninsule se divise en trois doigts, formant un trident. Elle est célèbre pour ses plages idylliques et ses stations balnéaires.

  • Volos et la péninsule du Pélion : Volos est une charmante ville côtière sur le golfe Pagasétique, qui marque le point d'entrée de la péninsule du Pélion ! Celle-ci est réputée pour ses paysages verdoyants, ses monts découpés et surtout ses villages pittoresques en bord de mer.

  • La région de Zagori : C'est une région d'une grande beauté naturelle dans les montagnes du Pinde, classée au patrimoine mondiale UNESCO pour sa géologie saisissante ! Elle abrite deux parcs nationaux, les gorges de Vikos, ou encore le village traditionnel de Papingo (architecture en pierre typique).

  • Le lac et le parc national de Kerkini : Situés près de la frontière avec la Bulgarie, ils forment une importante réserve naturelle entourée de montagnes, parfaite pour l'observation des oiseaux (en particulier les pélicans !).


À quelle saison partir dans le nord de la Grèce ?


Tout d'abord, petit point sur le climat ! Il dépendra bien évidemment de l'endroit que vous visiterez : la côte où la montagne 😉. Par exemple, les régions montagneuses du mont Olympe, du mont Pélion ou encore des Météores sont plus fraîches, tandis que les zones côtières comme Thessalonique ou Volos auront un climat méditerranéen. Cela signifie des étés chauds et sec, puis des hivers plutôt doux.


Température et pluviométrie moyenne à Thessalonique (crédit : climate-data.org)
Température et pluviométrie moyenne à Thessalonique (crédit : climate-data.org)

Côté pluviométrie, la moyenne est de 55mm par mois, ce qui est relativement faible (équivalent au pourtour méditerranéen français).


La meilleure période pour visiter le nord de la Grèce selon nous est le printemps (avril à juin) ou l'automne (septembre à octobre). Pendant ces saisons, le climat est plus doux et agréable pour se promener, avec tout de même des températures comprises entre 20°C et 30°C. Les journées restent bien ensoleillées : parfait pour visiter des sites archéologiques, faire de la randonnée, des activités en plein air... 😉


De notre côté nous sommes partis en été, en plein mois d'août (par contrainte de vacances)... Eh bien on vous confirme qu'il fait chaud ! Les températures dépassent régulièrement les 30°C ; mais ce n'est pas déplaisant pour se détendre sur les plages de la péninsule du Pélion 😁 !



Budget pour une semaine de road trip dans le nord de la Grèce


Nous listons ci-dessous, par postes de dépenses, le budget pour une semaine de séjour. Les coûts peuvent évidemment varier en fonction de vos préférences de voyage, c'est pourquoi nous avons mis des fourchettes pour différentes gammes de prestations 😉.


Transports :


  • Vol international Paris - Thessalonique : Eh oui, les directs existent ! Notamment avec une compagnie low-cost dont nous ne prononcerons pas le nom 😛 (qui a ses départs depuis l'aéroport de Beauvais...), tous les mercredi et dimanche. Si vous vous y prenez à l'avance et en moyenne saison vous aurez des tarifs compris entre 100 et 150€. En plein mois d'août (et en ayant un peu attendu avant de prendre les billets...), nous avions payé 250€.

  • Location de voiture pour une semaine : idem, tout dépendra de l'avance avec laquelle vous vous y prenez 😉 ; les tarifs 6 mois avant commencent à partir de 150€ pour une petite voiture. De notre côté, nous avions dépensé 250€.

  • Carburant : 120€ pour nous, pour un peu plus de 1000 km parcourus !

Hébergements :


Les logements sont plutôt bon marché dans ce coin de la Grèce, qui est moins touristique que les Cyclades. Et vous avez du choix sur les types de logement : airbnb, hôtels, auberge de jeunesse, camping...

  • Auberges de jeunesse : environ 15 - 25€ par nuit et par personne.

  • Camping : 10 - 30 € par nuit et par emplacement.

  • Airbnb : dès 40€ par nuit pour un appartement pour deux personnes (à Thessalonique).

  • Hôtel milieu de gamme : dès 50€ par nuit (chambre de 2 à Thessalonique).

  • Hôtel 4* et plus : à partir de 100€ par nuit.

Nous étions quatre lors du voyage, ce qui nous a permis de réserver des airbnb assez grands pour un coût plus faible. En moyenne 30€ par nuit et par personne, ce qui faisait un budget sur 7 jours de 210€.


Repas :


  • Petits-déjeuners : 3 - 5 €

  • Gyros (ou aussi "souvlaki" : c'est le plat typique grec et pas cher à ne pas manquer 😛. C'est le même principe que le kebab : de la viande cuite à la broche et coupée en petits morceaux dans une pita, avec des frites en accompagnement. Parfait pour un déjeuner rapide !) : 3 - 5€

  • Repas dans un restaurant local : 10 € - 25 €.

  • Dîner dans un restaurant haut de gamme : 25 € - 50 €.

Activités et autres dépenses :


  • Billets d'entrée aux sites touristiques (Météores, Delphes, etc.) : 10 € - 20 € par site. Par exemple à Delphes le ticket adulte est à 12€.

  • Randonnée au mont-olympe : gratuit 😁.

  • Souvenirs et autres dépenses : 50 € - 100 €.

Total :


Pour une semaine, si vous avez réussi à réserver des billets à l'avance et que vous choisissez des logements plutôt bon marché, vous pouvez vous en tirer à un budget de 800€ ! Après, en haute saison, ce n'est pas déraisonnable de tabler plus sur 1000 € par personne (c'était notre moyenne lors du voyage). En fonction de vos choix d'hébergement, de repas et d'activités, cela peut bien sûr être plus 😛.



Itinéraire et récit de notre voyage


Itinéraire


Vous trouverez ci-dessous notre itinéraire pour la semaine, avec les étapes suivantes : 1 nuit à Thessalonique, 2 nuits à Kalambaka, 1 nuit à Delphes, 2 nuits à Afissos, et une dernière nuit au retour à Thessalonique.


Carte d'un itinéraire de road trip pour visiter le nord de la Grèce
Notre itinéraire de road trip !

Jour 1 : Thessalonique, capitale de la Macédoine Grecque


En voiture pour une semaine de road trip 🚗 ! Nous arrivons à l'aéroport de Thessalonique vers 13h, après presque trois heures de vol depuis Paris. Le temps de récupérer nos valises et la voiture de location, nous sommes opérationnels en début d'après-midi pour partir à la découverte de la ville 😉.

Vue aérienne du port et de la baie de Thessalonique
Notre arrivée en avion au dessus du port de Thessalonique

Thessalonique, c'est la deuxième plus grande ville de Grèce ! Métropole portuaire très dynamique (notamment réputée pour sa vie nocturne 😎), elle possède une histoire ancienne qui remonte à l'époque romaine (en l'an -315 pour être précis !). Comme en témoigne d'ailleurs son patrimoine architectural impressionnant, avec ses ruines antiques, ses églises et forteresses byzantines !


L'agora romaine de Thessalonique
L'agora romaine de Thessalonique

Notre airbnb se trouve en plein centre, non loin de l'ancienne agora romaine. Spoiler : il ne reste pas grand chose en terme de vestiges, comparé à d'autres sites archéologiques grecs 😛.


Église des Saints-Apôtres de Thessalonique
Église des Saints-Apôtres de Thessalonique, non loin de l'agora

Nous commençons notre visite de Thessalonique par les ruelles étroites et tortueuses d'Ano Poli, sa vieille ville. C'est là que vous trouverez le plus de monuments de l'époque byzantine. La cité a en effet connu un véritable essor économique sous la coupe de l'Empire Romain d'Orient, étant idéalement situé au nord de la mer d'Égée, non loin de Constantinople. Dans le quartier, vous apercevrez notamment les anciens Bains Byzantins, le monastère des Vlatades, ou encore l'église Saint-Nicolas-l'Orphelin.

L'église de Saint-Demetrius, le saint patron de Thessalonique
L'église de Saint-Demetrius, le saint patron de Thessalonique !

Après la visite de la vieille ville, nous redescendons vers le front de mer, en passant par deux autres monuments historiques : la Rotonde et l'Arc de Galère. Ce sont les deux derniers témoins de l'ancien palais de l'Empereur romain du même nom – Galère – qui régna au IVe siècle.


L'arc de Galère et la Rotonde (lorsque nous repassons devant de nuit)


En continuant vers la mer, nous entrons dans le quartier de Ladadika. C'est le plus animé de la ville ; celui qui concentre nombre de restaurants, mais aussi des bars branchés pour des soirées inoubliables 😉. Nous flânons le long de la promenade du front de mer, jusqu'à arriver a l'impressionnante place Aristote, le point central de Thessalonique.


La place Aristote à Thessalonique
La place Aristote, cœur battant de Thessalonique !

Nous nous promenons sur la jetée du port, puis revenons vers la ville et la petite place de Morichovou.

Promenade du front de mer de Thessalonique
La jolie promenade du front de mer

De nombreux nightclubs bordent la place, mais l'après-midi, ce sont les cafés et les bars animés qui attirent le public ! Nous nous laissons tenter par pour prendre un verre et faire une pause bien méritée en ce premier jour de vacances 😁.



Le soir, nous mangeons non loin de là : dans la rue très animée d'Egiptou, où se succèdent tavernes, pubs, restaurants... On dirait que toute la ville s'est donnée rendez-vous dans le quartier ! Après le repas, nous repartons par le front de mer et finissons la journée par un détour à la Tour Blanche – symbole emblématique de la ville. Il s'agit d'une tour ottomane du XVe siècle, qui offre une vue panoramique incroyable sur la mer Égée et la ville.


La Tour Blanche de Thessalonique
La Tour Blanche de Thessalonique

Jour 2 : Ascension du Mont Olympe


Réveil matinal aujourd'hui, car le programme de la journée s'annonce dense ! Nous quittons Thessalonique pour rejoindre Kalambaka où nous dormirons ce soir, avec en chemin une étape (et pas des moindres)... Le Mont Olympe ⛰️.


Culminant à 2918 mètres, c'est le plus haut sommet de Grèce. Mais aussi certainement le plus connu, grâce aux récits mythologiques d'Homère, qui le décrivait comme la résidence des Dieux ! Y croiserons-nous Zeus, Héra ou encore Apollon ? Rien n'est moins sûr 😉.


Le Mont Olympe émergeant des nuages
Le Mont Olympe, qui émerge des nuages

Au pied de la chaîne de montagne se trouve la petite ville de Litochoro (à environ une heure de route au sud de Thessalonique). C'est par là que vous devrez passer pour vous enfoncer dans le massif et rejoindre le départ du sentier de randonnée principal pour l'Olympe. Celui-ci se trouve au niveau du restaurant "Prionia".

L'itinéraire pour l'ascension du Mont Olympe (crédit : Alltrails)
L'itinéraire pour l'ascension du Mont Olympe (crédit : Alltrails)

Avertissement : ce n'est pas une randonnée facile.


Le chemin fait presque 20 km aller-retour, pour 1900 mètres de dénivelé positif (rien que ça !). Soit environ 10h de marche d'après la moyenne Alltrails. Nous n'étions clairement pas préparés à cela 😛. Cependant ce n'est pas parce que vous n'allez pas jusqu'au bout que les panoramas en chemin ne sont pas impressionnants ! Il y a quelques étapes en chemin où vous pouvez très bien vous arrêtez et profiter de la vue royale sur la vallée, comme par exemple au refuge de Spilios Agapitos.



Nous partons en fin de matinée, équipées de nos sac-à-dos et de nos sandwichs. Le chemin est très bien entretenu et balisé, pas de soucis de ce côté là ! Par contre c'est une montée continue ; presque comme des escaliers interminables 😅. Les cuisses commencent assez vite à chauffer ; nous marquons souvent des pauses pour nous désaltérer et profiter de la vue.


Le panorama depuis le mont Olympe sur la vallée avec Litochoro et la mer en fond
Le panorama sur la vallée avec Litochoro et la mer en fond

Nous atteignons le refuge au bout de quelques heures. C'était le moment où nous pensions encore pouvoir atteindre le sommet d'ici la fin de la journée, cependant nous n'étions pas au bout de nos peines 😛. La suite du sentier est plus dure car elle se fait à travers des pierriers, avec toujours un sacré dénivelé. Voyant l'heure tourner, nous décidons de nous arrêter vers 2300 mètres, au niveau d'une bifurcation. La vue est déjà splendide avec les nuages qui se lèvent !



Nous choisissons de rebrousser chemin car il nous reste de la route pour rejoindre notre destination du soir. Nous visons en effet de revenir vers 18h à la voiture pour partir pour Kalambaka, située à 2h de l'autre côté de la chaîne de montagne. Objectif que nous arriverons à tenir 😉.



Jour 3 : Les Météores dans toute leur splendeur


Bienvenue à Kalambaka, porte d'entrée des Météores ! C'est la journée phare du séjour, celle qui nous a quasiment motivé à faire le voyage 🤩.


Vue sur les Météores depuis Kalambaka
La vue depuis la terrasse de notre airbnb ; nous ne sommes pas à plaindre !

Les Météores, c'est un lieu d'une beauté presque mystique. Personne ne le contredira, le site est unique au monde avec ses monastères perchés au sommet de colonnes rocheuses de grès, qui semblent surgir de nulle part ! En se faisant la réflexion dans notre bande d'amis, on se rend compte que nous l'avons tous découvert pour la première fois à la télé, à travers le même film : le James Bond "Rien que pour vos yeux" avec Roger Moore 😛.



Panorama sur les Météores en Grèce
Une partie des Météores, vue depuis le point d'observation de la route !

Les Météores sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988 et comptent exactement 7 monastères, dont 6 sont toujours en activité. Ils furent initialement construits au XIVe siècle pour servir de refuge aux moines, qui fuyaient les affrontements entre serbes et byzantins. Ils abritent toujours de véritable trésors de peinture byzantine, et offent des vues panoramiques époustouflantes sur la campagne environnante 😉.


Le monastère de Varlaam, vue depuis le Grand Météore
Le monastère de Varlaam, perché sur son roc

Nous commençons le matin par nous diriger vers les monastère de Varlaam et du Grand Météore. Aux Météores, presque tous les monastères sont concentrés au même endroit, c'est l'avantage ! Et une route partant de Kalambaka puis passant par Kastraki permet de tous les parcourir en voiture, en faisant une boucle.

Le monastère du Grand Météore, vu en contrebas du parking
Le monastère du Grand Météore, vu en contrebas du parking

Petit conseil lorsque vous approchez près du Grand Météore : n'hésitez pas à prendre la première place que vous voyez le long de la route 😅, c'est un véritable cauchemar sinon pour se garer ! Après quelques instants de galère, nous sommes fin prêts à partir à l'assaut du plus vieux et plus grand monastère des Météores.



On y accède par des escaliers taillés dans la paroi. Quand on imagine que jusque dans les années 20, l'ascension se faisait dans de grands paniers suspendus tractés par des poulies, on se dit qu'il valait mieux ne pas avoir le vertige 😛. À l'intérieur du monastère, nous découvrons une succession de petites cours intérieures et terrasses, avec des chapelles aux fresques colorées, et surtout des vues superbes sur la vallée !



Le panorama sur la vallée depuis le Grand Météore
Nous sommes tout simplement fan de cette vue 😍

Tout proche du Grand Météore, vous trouverez le monastère de Varlaam. Nous sommes à nouveau en admiration devant l'intrication des bâtiments qui recouvrent complètement le rocher. Quelle beauté et quelle prouesse architecturale ! Il abrite en outre une grande collection de manuscrits anciens et d'icônes religieuses.



Pour le déjeuner, nous vous recommandons de pique-niquer un peu plus loin sur la route – après le monastère de Roussanou – au niveau du point de vue aménagé : sensation garantie face au panorama !

Panorama sur les Météores avec le monastère du Roussanou au fond

Pour l'après-midi, de multiples choix s'offrent à vous : explorer les cinq autres monastères restants, faire une randonnée dans les météores, flâner à l'un des nombreux points de vue... C'est selon vos envies 😉.


Une superbe succession de pitons rocheux sur les hauteurs des Météores
Une superbe succession de pitons rocheux sur les hauteurs des Météores

De notre côté, on opte pour la solution "se promener tranquillement" pour profiter un maximum du cadre exceptionnel ! Il y a notamment un départ de randonnée au pied du monastère Saint-Nicolas (boucle de 5 km) ou un circuit plus sur les hauteurs pour dominer la vallée (la "boucle de Vlachatha" – 7 km, pour aller admirer le monastère d'Ypapanti, qui est lui accroché à la paroi de la falaise).


En fin d'après-midi, nous finissons par la visite du monastère Agios Stefanos – bloc massif qui est perché juste au dessus de la ville de Kalambaka. À l'intérieur nous retrouvons une superbe terrasse, avec des jardins et des chapelles attenantes.

Le monastère d'Agios Stefanos
Le monastère d'Agios Stefanos

Pour le coucher de soleil, nous revenons à notre spot du midi. Pour nous c'est un incontournable des Météores, le spectacle est à couper le souffle !




Jour 4 : Retour dans l'Antiquité à Delphes


Nous quittons Kalambaka le matin vers 9h, car la suite de notre road trip nous emmène dans des contrées plus au sud : le mythique site de Delphes ! Ce n'est certes pas la Grèce du Nord, mais on ne voulait pas manquer une cité antique aussi impressionnante 😉.


Il y a un peu plus de 3h de route pour rejoindre le site ; nous les avalons d'une traite et arrivons sur place sur les coups de midi. Nous sommes accueilli par un soleil de plomb ; il va faire très chaud pendant la visite sur ce site complètement exposé plein sud 😛.


La vue sur la vallée depuis l'entrée de Delphes
La vue sur la vallée depuis l'entrée de Delphes

Delphes se situe à flanc du Mont Parnasse et ses origines remontent à plus de 1400 ans av. J-C. Mais le site connait réellement son apogée au VIe et Ve av. J-C., lorsque le sanctuaire et son temple d’Apollon attirent les foules de toute la Grèce Antique ! En effet, les gens s'y pressent pour recevoir l'oracle de la Pythie, la prêtresse qui transmet la parole des Dieux.


Nous commençons notre visite par le musée archéologique de Delphes, qui rassemble une impressionnante collection de statues, de fresques, de bas-relief, d'objets de la vie quotidienne en tout genre...

Le Sphinx de Naxos au musée archéologique de Delphes
Le Sphinx de Naxos

Parmi les pièces les plus célèbres, nous découvrons le Sphinx de Naxos et l'Aurige de Delphes. C'est un véritable plongeon dans le passé que nous offre l'exposition ! Construite de manière pédagogique, elle nous enseigne les différentes époques de construction de la cité, le déroulement de ses cultes, les légendes autour de la Pythie...


La Voie Sacrée à Delphes
La "Voie Sacrée", qui monte à la cité antique

Après ce point culture, à l'assaut de la cité antique ! Le site principal correspond au sanctuaire d'Apollon ; on y accède par la "Voie Sacrée". Plus bas de l'autre côté de la route moderne, nous apercevons l'antique gymnase et le sanctuaire d'Athéna.


Nous sommes impressionnés par le nombre de vestiges présents sur place, avec parfois des structures encore bien conservées, qui nous laissent imaginer la grandeur que pouvaient avoir les bâtiments de l'époque.


Au détour de la voie principale, nous apercevons le magnifique "trésor des Athéniens", qui permettait d’accueillir les offrandes. Plus loin, la massive base du temple d’Apollon et quelques unes de ses colonnes se dressent au milieu de la cité.


Le temple d'Apollon à Delphes
Le temple d'Apollon (ou du moins ce qu'il en reste 😛)

Difficile de dire combien de temps nous passons à nous promener parmi les ruines tant nous sommes absorbés par la beauté du site et de son cadre 😍.



Nous passons par le théâtre de Delphes – incroyablement bien conservé – qui s'ouvre sur la vallée et offre un panorama à 180°. Nous montons ensuite au stade, qui surplombe la cité au nord ouest.


Le stade de Delphes
Le stade de Delphes

Une fois la visite terminée, nous déposons nos affaires dans notre airbnb du soir qui se situe à Crissa, à tout juste 10 minutes de Delphes. La vue sur la vallée depuis la terrasse est superbe : on y aperçoit la mer et le golfe de Corinthe au loin, avec la ville d'Itea qui la borde.


Vue sur le golfe de Corinthe et Itea depuis Delphes
On ne vous cache pas que l'on est très content de notre airbnb !

Cela nous inspire une petite virée pour cette fin d'après-midi !! La mer, le ciel bleu, une eau à 28°... Que demander de plus pour se détendre après cette journée de visite 😉 ?




Jour 5 : Volos et Makrinitsa


Aujourd'hui, nous revenons plus au nord du pays – en Thessalie – avec une première étape à Volos. C'est la troisième ville portuaire du pays : nichée au creux du golfe Pagasétique, elle abrite de nombreuses industries et une grande université, ce qui fait d'elle une ville étudiante très animée.

Volos, vue de la mer (crédit : Hajotthu)


Nous y arrivons pour le déjeuner après environ 2h30 de route, et décidons de nous promener un temps dans le centre-ville. Le front de mer est très sympa avec la vue qu'il offre sur la baie et sur la chaîne du Mont Pélion. Vous pouvez également faire un détour par la place centrale "Eleftherias" – entourée de cafés, boutiques et restaurants – ou encore par l'église orthodoxe de Saint-Nicolas.


La véritable perle du coin (selon nous 😉), c'est plutôt le village de Makrinitsa situé à une vingtaine de minutes dans les terres ! Accroché à la montagne, il donne presque le vertige pour y accéder avec sa petite route zigzagante... Mais quel spectacle à l'arrivée ! Quelle vue sur le golfe et Volos !

Le panorama sur Volos depuis le village de Makrinitsa
Le panorama époustouflant depuis le village de Makrinitsa

Makrinitsa a tout le charme des villages de montagne grecs, avec son architecture traditionnelle, ses maisons en pierre aux toits de lauzes, ses ruelles pavées, ses petits cafés aux terrasses animées... La balade à travers le village fait l'effet d'un véritable voyage dans le temps !


La place centrale de Makrinitsa, avec les terrasses de cafés
La place centrale de Makrinitsa est investie par les tables des cafés attenants

Nous vous conseillons de partir de la place centrale (avec sa vue panoramique et ses énormes platanes, qui en font l'endroit idéal pour déguster un café 😁) puis de vous diriger vers la petite église de la Vierge Marie (avec son beau clocher en pierre). Ensuite, vous pouvez montez dans les hauteurs du village, avec des départs de randonnées qui s'enfoncent dans la montagne.



Le panorama depuis les ruelles piétonnes de Makrinitsa
Le panorama depuis les ruelles piétonnes

En fin d'après-midi, nous mettons le cap vers Afissos – petit village de pêcheurs de 1200 âmes – où nous poserons nos valises pour deux soirs ! Il s'agit de la mini "station balnéaire" du coin 😉. Rassurez-vous, vous ne croiserez probablement pas beaucoup de touristes ici ; surtout des locaux ! Très coloré et possédant un petit front de mer animé, le village offre un superbe panorama sur le golfe Pagasétique. Le soir, nous nous laissons tenter par une taverne en bord de mer, qui se révèle excellente pour ses fruits de mer !



Jour 6 : Farniente à Affisos


Le mot d'ordre aujourd'hui est : DÉTENTE 😁. Nous prenons le temps de faire la grasse matinée et de savourer un bon petit déjeuner à notre airbnb ! Dans la péninsule du Pélion, les plages de rêve ne manquent pas 😉. Déjà à Afissos, nous avons pu profiter la veille au soir d'une baignade dans des eaux bleues et claires ; mais un restaurateur nous a indiqué plusieurs belles plages isolées de l'autre côté de la péninsule.


Direction donc la côte nord-est du Pélion, à travers les petites routes qui serpentent dans la montagne ! Notre premier objectif est la plage de Labinou, qui abrite d'impressionnantes formations rocheuses stratifiées et des eaux cristallines. Le coin est idéal pour un pic-nic et une pause bronzette 😉.


(Crédit à Valadis Papadopoulos pour cette photo aux magnifiques couleurs !)


Après le déjeuner et une belle baignade, nous reprenons la route pour la plage de Fakistra, 10 minutes plus au nord. Celle-ci est plus isolée, enserrée entre deux avancées rocheuses, ce qui la rend d'autant plus belle ! On y accède par un petit sentier pavé de pierres ; la promenade est super jolie. Une fois arrivés, on en profite pour faire une session plongée : équipés de nos masques et tubas, nous partons à la découverte des fonds marins coloré.



Juste à côté de la plage se trouve la curieuse grotte de Panagia Megalomata, qui abritait une église et un école cachée.


En fin d'après-midi, nous revenons dans l'intérieur des terres en voiture. Nous explorons un peu au hasard les villages perchés sur les flancs verdoyants du Pélion, en quête d'une belle terrasse pour se désaltérer 😉. Si d'aventure la même envie vous prenez, nous vous recommandons le village pittoresque de Tsakgarada, qui abrite un platane millénaire colossale sur sa place principale !

L'arbre millénaire de Tsagkarada
L'arbre millénaire de Tsagkarada

Jour 7 : Retour à Thessalonique


C'est la dernière journée du séjour ; notre vol retour est prévue pour le lendemain matin à Thessalonique ! Nous repartons donc tranquillement vers la métropole du nord en fin de matinée, après une dernière baignade dans les eaux chaudes d'Afissos 😉.


240 kilomètres séparent Afissos de Thessalonique (de l'autoroute essentiellement), soit un peu plus de 3 heures. Pour faire une pause à mi-chemin, nous vous conseillons le très beau château byzantin de Platamonas !

Les remparts du château de Platamonas
Les remparts du château de Platamonas

Édifié par les Croisés au début du XIIIe siècle, il surplombe la côte et la route pour Thessalonique. Il s'agissait d'un point stratégique dans la course à la conquête de Constantinople, la ville étant le point de passage des échanges entre le sud de la Grèce et le reste du continent.


Le donjon octogonal du château de Platamonas
Le donjon octogonal de Platamonas

Le château impressionne par sa silhouette massive : des murs de plus de 9 mètres de haut, pour une épaisseur comprise entre 1,5 et 2 mètres, avec au milieu une grand tour octogonale. À l'intérieur de l'enceinte, des vestiges de bâtiments subsistent : une forge, une église, plusieurs maisons...


Nous repartons en début d'après-midi et arrivons une heure et demie plus tard sur Thessalonique. Cela va nous laisser pile le temps nécessaire pour explorer les quartiers que nous avions manqué le premier jour 😉.

Les hauteurs de Thessalonique, avec un panorama sur la baie
Direction les hauteurs de la ville pour admirer la vue sur la baie

Dans la continuité de notre journée "forteresse byzantine", nous nous promenons jusqu'aux hauteurs de la ville, où se situent l'ancienne muraille et l'Heptapyrgion – le fort byzantin et ottoman.

L'Heptapyrgion vu du ciel (crédit : Damian Pankowiec)


Ne manquez pas non plus la tour du Trigonion qui domine la ville et offre une super vue sur la baie ! On ne peut que vous recommander d'y aller pour le coucher de soleil, le spectacle est garanti 😁.

La Tour du Trigonion à Thessalonique
La Tour du Trigonion

Coucher de soleil sur Thessalonique et ses remparts
Coucher de soleil sur la ville et ses remparts
 

C'est ainsi que s'achève notre road trip au nord de la Grèce 😉. Un voyage plutôt hors des sentiers battus – notamment pour la deuxième partie de la semaine – et qui nous a fait un bien fou ! Des paysages sublimes, de belles randonnées, un patrimoine culturel et historique très riche... Tous les éléments étaient réunis pour passer un super séjour ! Nous espérons que ce carnet de voyage pourra vous aider pour une prochaine escapade ; n'hésitez pas à poser des questions en commentaire, nous nous ferons un plaisir d'y répondre 😊 !!

2 Yorum


sébastien hélaut
sébastien hélaut
21 Oca

Bonjour, avec qui avez vous loué votre véhicule ? Merci

Beğen
Eliott Jouhaud
Eliott Jouhaud
22 Oca
Şu kişiye cevap veriliyor:

Bonjour Sebastien,

A l’époque nous étions passés par « Caldera Car Rental » pour une Fiat panda. Même si l’agence n’est pas très bien notée, nous n’avons pas rencontré de problème. En regardant sur rentalcars, je vois que d’autres compagnies mieux notées présentent des tarifs plus attractifs

Beğen
DALLE_photo_edited.jpg

Bienvenue sur notre blog ami(e) voyageur(euse) !

Ici tu vas pouvoir te perdre dans nos aventures aux quatre coins du monde, découvrir nos astuces pour voyager sans te ruiner, mais aussi rire de nos anecdotes les plus embarrassantes ! Alors, prêt(e) à embarquer ? 😉

Pour recevoir
toute mon actu

Merci pour votre envoi

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Pinterest
bottom of page